ESPACE
SITE ACADÉMIQUE des Lettres-Histoire-Géographie | ACADÉMIE de GUYANE

LE CONCOURS de CARTOGRAPHIE 2018-2019


LE CONCOURS DE CARTOGRAPHIE D’ACTUALITÉ


THÈME 2018-2019 | L’île Maurice en quête d’un second "miracle"


L’île Maurice vient de fêter ses 50 ans d’indépendance. Depuis la fin de la tutelle britannique, en mars 1968, cette petite île de 1,3 million d’habitants de l’océan Indien a parcouru un chemin considérable. Alors que beaucoup lui prédisaient un avenir sombre au début des années 1970, le pays a connu une croissance continue de son PIB depuis 1982. La richesse globale du pays est passée de 686 millions de dollars (environ 581 millions d’euros) en 1978 à 12,4 milliards de dollars en 2017, et le revenu national brut a bondi de 1 000 dollars par habitant à près de 10 000 dollars aujourd’hui. Ce premier « miracle » de l’économie mauricienne a été salué par la plupart des institutions internationales. Pour la Banque mondiale, le pays est passé de la catégorie des « pays à faibles revenus » à celle des « pays à revenus intermédiaires de la tranche supérieure ». Fortes de ce bilan, les autorités de Port-Louis ont annoncé en 2014 un « second miracle mauricien » devant permettre à l’île d’entrer dans la catégorie des « pays à revenus élevés » (plus de 15 000 dollars par habitant) d’ici à 2020.
PNG - 771.9 ko
Dans de nombreux segments de l’économie, ce pari paraît réaliste. La traditionnelle production sucrière (3 % du PIB en 2016) a commencé sa conversion en industrie cannière ; le tourisme poursuit sa progression (1,3 million d’entrées en 2017, en hausse de 5,2 %) et l’île s’est lancée dans la promotion d’une destination de « luxe », favorisée par les investissements – et les incitations fiscales – dans l’immobilier haut de gamme. Côté diversifications, Port-Louis a lancé en 2015 un vaste programme d’« économie océanique » (aquaculture, exploration offshore, rénovation portuaire et modernisation de la pêche) censé consolider la croissance de l’île d’ici à 2025. Depuis 2010, ces atouts séduisent bon nombre d’investisseurs étrangers, des Européens mais aussi de nombreux Sud-Africains, attirés par les incitations fiscales et administratives du pays et la rentabilité des investissements.

Reste que ce bilan globalement positif a aussi ses zones d’ombre. L’île est plus que jamais exposée aux caprices de cette « finance internationale » qui fait aujourd’hui sa réussite. Sans oublier les dérives de la corruption dont elle est porteuse : affaire Alvaro Sobrinho en 2017, démission de la présidente en mars 2018, etc. Socialement, enfin, la redistribution des fruits de ces « miracles » économiques reste grippée. Selon un récent rapport de la Banque mondiale, l’écart entre les revenus des 10 % des ménages les plus pauvres et ceux des 10 % les plus riches s’est creusé de 37 % entre 2001 et 2015.

► DOSSIER ÉLÈVES PDF - 878.7 ko

► DOSSIER ENSEIGNANTS PDF - 1.1 Mo

.....................................

Les dossiers pédagogiques et les cartes des précédentes éditions sont visibles sur les blogs et pages facebook de l’Association Cartographier au Collège :

LA PAGE DE BLOG
LE PROFIL FACEBOOK
LE SITE OFFICIEL

Pour s’inscrire ou demander des renseignements vous pouvez contacter l’association CARTOGRAPHIER AU COLLÈGE ou sa représentante en Guyane

► Marie.Masson1@ac-guyane.fr

PNG - 53.5 ko

Documents à consulter

Eduscol

MESSAGERIE PROFESSIONNELLE
WEBMAIL PAR LE PORTAIL D’ACCÈS HORDE
webmail.ac-guyane.fr/login.phpPNG - 5.3 ko

PNG - 1.3 ko

PNG - 1.4 ko

AVRIL

  • Semaine de la persévérance : scolaire 30 mars au 4 avril
  • Semaine de l’industrie : mars- avril
  • Printemps du théâtre : avril
  • Printemps d’Ecole en choeur : avril à juin

MAI

  • journée nationale des mémoires de la traite,
  • de l’esclavage et de leur abolition : 10 mai
  • Guyan’art expro : mai
  • journée de l’Europe : mai

JUIN

  • Commémoration de l’abolition
  • de l’esclavage en Guyane : 10 juin
  • Semaine du développement durable : juin
  • journée olympique : juin
  • journée Internationale des archives : 4 au 8 juin
  • journées nationales de l’archéologie : 18 au 21 juin

JUILLET

  • La nuit du SANPULA : juillet
  • Histoire et mémoire de Gaston Monnerville : 21 juillet 2021


©2021 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales